Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mallory Hurst ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Introduction -> Dossiers -> Dossiers Validés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mallory
~

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2012
Messages: 3

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 14:20 (2012)    Sujet du message: Mallory Hurst

Prénom : Mallory
Nom : Hurst
Age : 26 ans

Apparence : Ta tignasse, d’un naturel assez rouge, en aura, au cours de ton existence, intéressé plus d’un, au point où tu n’en calcule plus même le nombre de fois où l’on t’aura répété cette même question : « Comment as-tu fait ? ». Cette dite tignasse, tu ne te bâcles certes pas de la soigner plus qu’il ne le faut. Tu la laisses pousser, sans la couper et ne t’occupes des nœuds que lorsque tu y penses, une fois par jour, lorsqu’ils sont chanceux.

C’est un regard vert que tu portes sur le monde, qui étudie la vie comme les hommes, qui gravent à ton esprit la beauté des choses tout autant que ce qui est laid, afin que plus tard, tu puisses y revenir, t’y recueillir et le raconter.

Un peu comme ta tignasse, tu ne t’occupes pas trop de ces poils qui te poussent sur le visage et qu’on appelle plus communément une barbe. Tu la rase quant ça te chante, en sautant de-ci de-là quelques jours, mais rarement plus de trois d’affilée.

Tu es assez grand et assez mince, quoiqu’assez en forme pour passer tes journées à marcher. Tu as de bonnes jambes, cela va sans dire.

Et cette vieille couverture qui te fait office de cape durant le jour, toute trouée qu’elle est sur les côtés, ne vas-tu donc jamais t’en débarrasser ? À même titre que ce vieux chapeau, que tu pourrais aussi changer pour un neuf. On passe tellement de temps à s’arrêter sur ces deux vieilleries qu’on omet bien plus souvent qu’autrement de s’arrêter sur ces couleur terre-rougeâtre et prune qui te servent d’habits. Ils en ont vu, de la terre et de la route, de la rouille et de tout ce qui fait que les vêtements se salissent. Cela dit, ils ne sont pas passés trop souvent dans ce qui les lave, n’est-ce pas ? Avancer, toujours avancer, d’autant plus que dans les environs, les rivières manquent un peu. La dernière fois, c’était il y a deux ou trois semaines, si ma mémoire est bonne. Il serait grand temps que tu te prélasse dans un vrai bain et non pas un point d’eau qui te laisse frissonnant jusqu’à la nuit tombée. Au moins tu as de bonnes bottes, qui devraient te durer encore longtemps.

Histoire : Monsieur étant incapable de rester chez lui plus longuement, vers ses vingt ans, décida de partir, laissant derrière lui un père et une mère dont il ne se souciait pas trop, ainsi qu’une sœur et un frère à qui il promit qu’il reviendrait un jour, avec dans son bagage, une multitude d’histoires à leur raconter. Ce fut ainsi qu’il posa sur sa tête le même chapeau qu’il porte aujourd’hui, mais qui à l’époque était moins vieux, qu’il ramassa son sac et qu’il sortit malgré les protestations de sa mère, qui n’avait plus rien de mieux à lui dire que « Tu vas mourir tout seul dehors, reviens ici tout de suite ! ». Monsieur a maintenant de quoi sourire en repensant à ceci, puisqu’il n’est pas mort et que, tout au contraire, il a fort bien vécu et ne s’en est jamais trouvé plus heureux.

Il n’y a pas grand-chose à raconter sur la suite des évènements ; il voyagea, vit bien des choses, grimpa aux arbres lorsqu’il croisa la route d’ours ou de loups—il eut la chance de ne tomber que sur des ours qui ne grimpaient pas aux arbres—et il joua de la musique dans les auberges et les brasseries, pour gagner son pain. Éventuellement il eut froid la nuit et mit la main sur une couverture, celle-là même qui aujourd’hui se trouve toute trouée —il semblerait que nous racontions les évènements dans le désordre.

Mais dans le fond, qu’y a-t-il d’ordre à mettre, dans la vie d’un homme qui ne fait que voyager, qui se lève le matin avec le soleil et se couche le soir lorsqu’il ne voit plus où il pose les pieds ? Les choses arrivent comme elles veulent et moi, je les conterai bien comme je le veux ! De toute évidence, la couverture vint avant les ours et les loups et les ours et les loups vinrent alors qu’il n’était pas d’arrêt dans une ville pour gagner son pain.

Le gagner, oui, parce que Monsieur ne vole pas. Enfin, Monsieur aura tenté le coup une fois et s’en sera fort bien mordu les doigts, après qu’on lui ait assené quelques bons coups de bâtons. Bref, il n’est pas tout à fait du genre à s’attirer des coups pour rien.

Enfin, après des années de voyage, Monsieur atterrit devant une ville, ville dont il n’avait jamais entendu parler et dont les immenses murailles, qui cachaient tout, suffirent à éveiller sa curiosité à un point tel que monsieur décida, sans réfléchir aux conséquences, qu’il allait entrer et visiter cet endroit, qui semblait si différent de tous les autres.

Comme personne ne surveillait à ce moment là l’entrée, il s’invita lui-même à l’intérieur de la muraille et ne commença à prendre compte de son erreur que lorsqu’on se mit à lui tirer dessus, du haut de cette même muraille qui avait tant attiré sa curiosité. Sois il eut de la chance comme avec les ours et les loups, sois le tireur ne voulait pas le toucher, peu importe, ou tout importe, plutôt, puisque Monsieur se préfère vivant plutôt que mort, bref, Monsieur déguerpit jusque dans une ruelle sans demander son reste et sans demander autre chose, en fait, que de rester en vie et ne pas être touché par les projectiles.

Spécialité : Animer les foules. Monsieur est un artiste, voyez-vous.
Passion : Voyager, conter des histoires et jouer de la musique. Il se trouve que Monsieur se débrouille très bien au piano. Monsieur joue aussi de la cuiller et sait accorder un violon.

Groupe d'appartenance :
{{{Vous devez répondre à ce sujet pour voir la partie cachée}}}
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 14:20 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zazaly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2010
Messages: 28

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 18:24 (2012)    Sujet du message: Mallory Hurst

Bienvenue, je te met ton statut et tu peux commencer à jouer quand tu veux~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:02 (2018)    Sujet du message: Mallory Hurst

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Introduction -> Dossiers -> Dossiers Validés Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com