Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Rien de particulier ::
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> District Ouest -> La Place Centrale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ode Lixey
~

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2011
Messages: 8

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 13:53 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

Surprise et intimidée par l'arrivée de ce... "couple", qui semblait si à l'aise dans cet environnement crade, Ode ne put s'empêcher de reculer comme une biche effarouchée, mais seulement d'un tout petit pas; elle avait peur, tout à coup, d'une pléthore de nouvelles choses (qu'ils comprennent qu'elle était là pour "ce travail-là", surtout) mais elle tenta de se ressaisir en essayant d'arborer un air de "Je suis à ma place."

((Évidemment elle a surtout l'air un peu confuse et perdue ^^))

En regardant l'homme soulever son chapeau imaginaire, elle ne put s'empêcher de sourire: voilà le seul exemple de coquetterie, même métaphorique, qu'elle ait vu depuis un bon moment. Il s'adressa à elles, il connaissait Lily, peut-être qu'il savait qu'elle entretenait des "filles", peut-être qu'il se douterait qu'elle en était une, mais voilà qu'il l'invitait à se présenter, et si sa voix tremblait, et si son sourire la trahissait? Elle n'avait même pas eu le temps de finir sa conversation avec Lily, décider de ce qu'elle voulait ou ne voulait pas...

- En fait, je viens aider avec l'inventaire. Les voleurs, vous savez... Je m'appelle (-)

La femme qui accompagnait l'homme au "chapeau" passa devant elle en l'accrochant un peu, ne la laissant pas finir sa phrase, n'ayant même pas eu l'air de remarquer qu'elle était là. Se faire interrompre de la sorte! Jamais elle ne se serait laissée faire, il y a quelques mois cette impolie se serait pris une main au visage. Mais elle s'entretenait déjà avec Lily, parlant de thé et de potins, puis l'homme demanda à avoir des ingrédients pour faire un gâteau...

Un gâteau! Oh, le goût lui revenait en bouche, moelleuse délicatesse, danse de sucre et de légèreté... Peut-être qu'après quelques clients, elle arriverait à en faire un pour elle-même, à avoir assez d'argent pour avoir de quoi se remplir la panse!

Elle regarda Lily d'un air encore plus confus que le précédent, et son ventre gargouilla bruyamment. Gênée, elle se faufila derrière le comptoir, pour tenter d'avoir l'air d'une employée plutôt qu'une cliente, au moins pour le moment.
_________________
Attention, je brûle.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 13:53 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lily Valleyfield
Marchands

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2011
Messages: 27

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 23:01 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

Lily était toute contente d'avoir de la visite impromptue ainsi.

-Maxim, Franck! Jolie coïncidence, justement je vais avoir un petit service à vous demander! Mais d'abord, oui Maxim, j'ai tout ça, sauf du beurre, le dernier pot a tourné, mais j'imagine qu'avec plus de lait tu pourras te débrouiller, tu as des bras qui peuvent te brasser ça, j'en suis sûre, et t n'auras même pas à forcer toi-même!

Elle jeta un coup d'oeil entendu à François en lui retournant son sourire coquin, puis lui répondit.

-Fais voir les outils, c'est le genre de trucs duquel je peux tirer un maximum tout en les utilisant entre-temps. T'as quoi, marteau, tournevis, poinçon? Quelque chose de moins usuel, j'espère.

Puis, elle se retourna vers Maxim, ignorant de passage Ode, pour faire son baratin de bonne femme.

-Oh, si tu savais toi aussi! Il faut vraiment qu'on se rejase, imagine-toi que pas plus tard que ce matin, un policier est venu m'acheter des crayons! Il m'a même complimentée et donné des boucles d'oreilles! Faut dire [gargouillis de ventre d'Ode qui passe inaperçu de Lily] que ces boucles d'oreilles, elles étaient déjà à moi, mais je t'expliquerai plus en détails, vraiment! Même qu'ensuite...

À ce moment, elle entendit Ode mentir effrontément à ses deux amis et aller vers l'arrière. Elle dit d'un ton tout bas et gentil à sa comparse: "Attendez quelques secondes, ma chère..." et se retourna vers Ode pour lui flanquer une dont-tu-te-souviendras taloche derrière la tête (faut pas abîmer sa propre marchandise).

-Qu'est-ce que tu fous en arrière, toi? Je t'ai donné la permission? Je m'en souviendrais! Et puis c'est quoi ça, mentir à mes amis, hein? t'es rien qu'une pauvre p'tite dame de la haute qui a tout perdu, pas mon assistante!

Elle criait démesurément, n se souciant pas que les passants l'entendent. Elle finit cependant par redescendre la voix pour revenir à ses invités avec un air débité.

-Ça, c'est Ode. C'est elle, ma faveur. Je vais la louer, alors si vous voulez faire passer le mot que j'ai une jolie jeune dame de la haute, bien tenue, bonnes manières, vierge, tout le fatras, vous connaissez la chanson. François, je te la fais à tarif préférentiel quand tu veux. Et toi, Ode...

Elle tendit la main pour la ramener vers elle et la regarda dans les yeux.

-Je te prends sous mon aile, mais apprends ta place. Prends pas ce que je fais pour toi pour acquis, si tu fais trop d'idioties, t'es dehors, vu? Leçon un: quand on parle avec des gens, on parle avec des gens. Ils sont plus importants que ma ferraille en arrière, qui amène pas d'argent, elle. Leçon deux: tu dis la vérité à mes amis. Tout le monde me connait et je connais tout le monde, ça finirait par être ma parole contre la tienne, et je sais déjà celle qui a le plus de poids. Leçon trois: je vais pas te frapper, sauf quand tu fais un truc complètement idiot ou que tu me fâches. Je peux même être gentille, Maxim te le dira. Maintenant...

Elle tira un seau d'eau et un torchon pas trop sale de sous le comptoir et les mit à côté d'Ode.

-Tu t'essuies le visage et tu fais copain copain avec mes amis pendant que je vais chercher leurs oeufs, lait, sucre, et ainsi de suite. Garde le comptoir, quoi, si ça va mal ils seront là pour te dire quoi faire. Franck, sors tes outils, je vais vouloir les voir en te donnant la bouffe. Si tu les as pas sur toi, tu me les amèneras le plus tôt possible, demain, tiens, puisque tu risques de passer la nuit en bonne
compagnie, tombeur! Si c'est pas assez pour payer ce que je vous offre... z'êtes mes amis, vous me le rendrez bien!

Et sur ce, elle s'en alla vers l'arrière-boutique, où elle agrdait les aliments, car il y faisait plus frais.
_________________
Qu'est-ce que je peux faire pour vous aujourd'hui?
Revenir en haut
MSN
François
~

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 44

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 15:15 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

François avait regardé la scène d'un oeil curieux. Il n'eut pas le temps d'entendre le nom de la nouvelle venue, mais il aura tout le loisir de le lui redemander plus tard. Il flâna un peu dans les objets quelconques de la marchande lorsqu'il entendit le gargouillis de ventre d'Ode. Il se figea un instant, sourit doucement, puis se remit à farfouiller les étals de marchandise comme si de rien n'était. Un ventre grognant, c'était très courant, mais un ventre de la haute criant à tue-tête, c'était quelque chose qu'on n'entendait pas tous les jours. Il s'en souviendrait: même les nobliaux peuvent avoir faim.

Lorsque cette dernière tenta de s'esquiver, il fut étonné. Avec Maxim, avaient-ils été trop cavaliers, trop présents? Est-ce qu'ils avaient coupé une discussion importante? Bah, de la gêne, ça existe, il fallait bien qu'il s'y fasse. Toutefois, il fut encore plus surpris lorsque Lily tenta de l'exorbiter. C'était venu d'un coup, paf, comme ça, et jusqu'à ce qu'elle se mette à hurler, il était figé. La marchande était souvent dure, mais de là à frapper ses employées... Puis il comprit la cause de la gêne, la raison de la baffe et surtout le nom de la demoiselle. Cela changeait tout, une fille de joie. Il allait répondre à la plus vieille des deux, mais elle s'esquiva dans l'arrière-boutique. Il se tourna donc vers Ode, puisqu'elle était sensée leur faire la conversation. Il pourrait au moins tenter de faire baisser sa gêne.

-Ah, finalement vous vous appelez Ode, pas mal, plutôt exotique. Ça plaira. Je dois t'avouer que je ne suis pas la personne qui a le plus de contacts recherchant ta... marchandise... mais on verra. J'ai quelques idées. Sinon, ne fais pas attention aux sautes d'humeur de Lily. Elle a trimé dur pour se rendre là, et elle est souvent rude, mais c'est une bonne bougresse, si tu es sous son aile tu vas t'en sortir, à condition de ne pas trop faire d'âneries. Écoute-la, elle connaît la vie. *en pointant Maxim de la main* Je te présente Maxim, cheffe pâtissière et jolie dame à ses heures.

Il se mit à farfouiller dans ses poches pour sortir quelques babioles qui pourraient intéresser la marchande. Puis il ôta son sac et fouilla de plus belle. Après seulement quelques secondes le sol était jonché d'objets hétéroclites provenant d'un peu partout: outils, matériaux, clous, vis, gourde, couteaux, statuettes de bois, morceaux de métal quelconques. Il fit un petit tas avec les outils en question (un pied de biche, un poinçon, une paire de pinces rouillées, un couteau et plusieurs clous et vis, puis remit le restant dans son sac à dos, pêle-mêle. Il essuya ses mains sales sur ses pantalons, tout aussi sales, se retourna à nouveau vers Ode, puis lui posa la question qui tue.

-Bon, t'es là pour un moment on dirait, alors aussi bien me jaser ça. Pourquoi t'as choisi de devenir poule de luxe? T'étais mal, dans ton château, à mener la belle vie?

Son ton n'était pas méchant, mais franchement curieux et certainement dubitatif. Il avait du mal à croire qu'une fille de la haute vienne jusqu'ici, surtout pour offrir son corps. Il savait que sa question était brutale, mais s'il voulait aider Lily (et sous certaines réserves, Ode), il fallait qu'il brise un peu ses habitudes de classe.
_________________
Selon la police, mangeur de bébés dragons.
Revenir en haut
Maxim
~

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 53

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 21:47 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

Elle avait encore moins fait attention à la jeune fille. Elle l'avait parfaitement encore plus ignorer. Elle lui avait presque donner un regard dégouter sur les bords, et continua plutôt à parler avec sa grande amie qui lui parlait des jolis bras musclé de son cavalier. Bon plan de les utilisés pour tournoyer un peu, et avoir du beurre.... Plus de plaisir?

Puis, et PUIS. Lily avait commencer une discution sur un beau policier. Les potins! Les meilleurs en plus de sa, une vrai conversation de fille se commençait. On aurait presque plus voir c'est yeux briller, et en redemander plus. Des boucles d'oreilles? Un charmant policier? Mais on s'en fou qu'elle lui appartenait ou non! Elle ouvrit la bouche pour commencer à dire quelque chose et se fit interrompe par Lily qui se facha après Ode qui était aller se fourrer le nez ou il fallait pas. Elle ne plus s'empêcher un rire pendant que Lily éclatait de colère.

-Pauvre gamine...

Elle rigola un peu et sembla pensive un peu.

-Une fille de joie? Je pensais que tu avais arrêter ça après les derniers problèmes qu'une d'elle t'avait donner... Mais je connais surement quelque.... Chanceux (elle le dit un peu dégouter) qui aimerait bien avoir une jeune demoiselle (elle paru sarcastique) dans leur lit...!

Elle sourit à Lily quand elle lui parla qu'elle était gentille. Elle ne rit pas, mais eu l'envis d'un petit gloussement amuser. Ode était vraiment sou les problèmes à mentir. Tout finit par se savoir. Tout. Elle et Lily était des gens comme ça.

-Et tu me diras combien tu veux! Et sinon, je t'offrirai quelque chose, tu sais ou me trouver d'ailleurs! (et elle lui lanca, avant qu'elle s'enfouisse trop loin dans son arrière-boutique) Et tu sais, le jeune homme de la dernière fois, il m'a encore parler de toi!

Elle rit un peu, et s'en retourna à regarder Frank, qui s'avait decider à parler avec... Elle. Jalouse sur les bords, oui. Elle se colla un peu plus sur lui.

-Seulement à mes heures? C'est presque flatteur... Je le suis tout le temps!

Elle répondit un peu sèchement, le regard dur toujours rivé sur Ode, puis elle reprit sa pipe, du tabac, puis après l'avoir bourrer, elle tira un paquet d'allumette prit à un joli garçons plus tôt, et s'alluma. Pour bien sur, cracher sa fumer dans le visage de la ledite, poulette de luxe. Elle avait pas trop porter attention à toute les broloques que l'autre avait sorti, pas très impressionner, et eu un petit rictus à la question, simplement pour continuer.

-On ta plutôt jeter à la rue sous manque d'argent? Tes parents sont rebelles et tu es rechercher? Tu sais plus te tenir comme une pauvre et tu essais plutôt d'avoir l'air d'une bonne dame?


((pardon pour post qui peut sembler incohérent, je dois apprendre à multi repondre à plein de post et rester dans le temps pour chaque))((pardon pour mon français de marde aussi.... Parce que... TL;DR))
Revenir en haut
Ode Lixey
~

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2011
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 03:07 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

- Ahr!
Ode tenta d'étouffer son cri en recevant la dont-tu-te-souviendras-taloche que venait de lui décocher sa nouvelle.... entreteneuse. Elle était tellement surprise de se faire semoncer par Lily, qui venait de lui dire qu'elle pouvait aider avec l'inventaire! Une taloche pour un demi-mensonge en plus, elle qui ne voulait que garder la face...

Une toute petite (toute petite!) larme fit son chemin jusqu'à sa pupille, mais elle ne la laissa pas paraître, elle avait honte à mort (si Lily pouvait arrêter de hurler, aussi!) mais elle refusait que son... "choix" la diminuât dans son intégrité, même aux yeux des passants inconnus.


((Entend Lily dire "Je vais la louer, alors si vous voulez faire passer le mot que j'ai une jolie jeune dame de la haute, bien tenue, bonnes manières, vierge, tout le fatras"))


Eh bien, fallait qu'elle s'y attende. Voilà qu'elle se faisait vendre, c'était ce qu'elle voulait, c'était ce qu'elle récoltait. Elle fronça un peu les sourcils, aurait aimé parler pour elle-même, mais elle comprenait que ça n'était plus sa place. Elle se renfrogna en mettant ses mains sur ses hanches... Pour se faire ramener aussitôt en avant par Lily, qui l'admonestait de plus belle.

Elle avait du mal à se concentrer sur ce qui se passait: elle voyait seulement le sourire moqueur de la femme derrière Lily, qui parlait à son tour de la louer à quelque bougre, sur un ton vaguement condescendant. Décidément Maxim ne faisait rien pour qu'Ode s'agrémente de sa présence...

Lily s'en alla derrière, tandis que l'estomac d'Ode grommelait de plus belle, et que l'homme à l'allure déglinguée (mais tout de même vaguement séduisant) s'adressait à elle, enfin. Elle réussit à se concentrer enfin sur autre chose que la faim tenaillante et le regard dur de la femme... Il avait une façon de se tenir qui inspirait une certaine ruse... et ses yeux lançaient des étincelles d'espièglerie.

De toute évidence, il connaissait son affaire. Elle sortit enfin son sourire le plus sincère pour l'adresser à François, et un demi-sourire à l'adresse de Maxim; il ne fallait quand même pas qu'elle se la mette à dos, si Lily l'aimait bien.

- Je vois bien que Lily sait comment ça marche ici, même si ça fait un peu mal de se le faire dire...

Elle se frotta l'arrière de la tête un peu à la blague. Elle reprit d'une voix encore un peu timide:

- Je suis ravie de vous rencontrer, je... Wow, tu en as des choses à offrir, pour marchander! Je n'ai que des rubans, ils ne servent pas vraiment, mais bon, ils sont jolis.

Elle releva sa manche pour montrer à François un peu de quoi ils avaient l'air ((voir un post précédent pour la description des rubans ^^)) et continua d'admirer les objets. Quand il s'adressa à elle de nouveau ("poule de luxe"...), elle se sentie devenir toute petite encore, et la même larme quasi invisible lui tenailler l'oeil. C'était énervant, mais à force d'entendre des railleries toute la journée, elle finirait bien par ne plus les sentir rebondir sur son dos! Elle pouffa d'un rire amer quand il parla de son "château". Elle vit Maxim sourire aussi, mais plutôt dédaigneusement.

Voilà que l'autre s'y mettait, lui soufflant de la fumée au visage carrément, sans même faire semblant de faire attention, et probablement toute contente que son cher cavalier s'adresse à Ode de façon si peu courtoise.

- Mademoiselle... Maxim, n'est-ce pas?, dit Ode en lorgnant Maxim de haut en bas avec les lèvres pincées. Croyez-moi que si je savais où était la place que je devrais prendre, je la prendrais. Sans avoir à me résoudre au... poulailler, si je puis me permettre. Mais je ferai bien ce que je veux, peu t'importe mon passé, ou d'où je viens. Mais pour que ça soit clair, je ne suis pas noble, je ne l'ai jamais été. Hum, je n'essaie pas d'être une "bonne dame", j'ai été élevée à l'écart du monde, c'était un mauvais choix de la part de mes parents, vous en conviendrez (elle jeta un regard furtif à François), ça ne veut pas dire que je suis une idiote, comme tu sembles le croire, ma foi, avec toute l'information sur moi que tu possèdes. M'enfin...

Elle se tourna franchement vers François cette fois.

- Même si j'avais eu un château, il m'aurait quand même été plutôt inutile pour me remplir la panse, non? Des pierres, ça ne goûte pas grand-chose. Sauf si un lézard y est échoué, ça, ça se croque. Surtout ceux qui se font griller au soleil, mais elles sont rares, les bonnes pierres...
_________________
Attention, je brûle.
Revenir en haut
Lily Valleyfield
Marchands

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2011
Messages: 27

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 20:16 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

Lily finit par revenir de l'arrière boutique avec les objets demandés en main, tout en s'adressant à Maxim.

-Qu'il aille au diable! Rien à battre d'un gros tas qui boit à longueur de journée, moi, faut que ça sache travailler pour gagner sa paie, pas tout le prendre, boire, et me roter le résultat de sa soirée avant de partir!

Elle avait décidément eu une très mauvaise expérience avec un garçon que Maxim connaissait aussi.

-Alors, Ode, t'as fait copain copain avec les miens, tu t'es trouvé un client potentiel? J'espère que oui, ils sont pratiques! Sinon, vous deux, qu'elle soit de la haute ou pas, ça change rien, on la vend comme telle, elle est quasiment propre, imagine!

Elle partit d'un rire franc de quelqu'un qui vient de faire une blague appropriée autour d'un pot, le soir en ville. Comme si tout allait de soi, tout était normal... Puis, elle inspecta les outils de François tout en papotant avec Maxim.

-Oui, imagine-toi qu'un policier, et je sais même pas son nom, a failli buter un imbécile que je connaissais pas juste devant mon comptoir! Quand je leur ai dit d'arrêter, le gus est parti, et le policier s'est mis à me demander des infos sur les rebelles, imagine. Comme si moi j'allais avoir des infos sur quoi que ce soit, hein! *clignement de yeux (wink wink)* M'enfin, je lui ai quand même dit de surveiller la vieille gare, j'espère que t'as rien à faire là-bas pendant un petit bout. Ensuite, pour me remercier j'imagine, il m'a dit que les boucles d'oreilles (elle les pointa, justement ornant ses oreilles) me faisaient bien et qu'il me les offrait, puis il est parti. Bah, ça me va comme finale, c'étaient déjà les miennes à la base, huhu. Franck, je te prends le pied de biche et les pinces toutes rouillées parce que c'est toi, sinon aurait fallu que tu les dérouilles avant, fais gaffe.
_________________
Qu'est-ce que je peux faire pour vous aujourd'hui?
Revenir en haut
MSN
François
~

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 44

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 18:31 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

François était tout absorbé dans sa besogne pour écouter ce que disait Ode à Maxim. Elles étaient capables de se parler sans se sauter au visage, enfin le croyait-il. Elles se connaissaient à peine, et il savait que Maxim, si elle avait à faire une scène, la ferait un peu plus loin que directement devant le magasin le plus convivial qui soit. Lorsque Lily lui fit sa commande, il grimaça un peu.

-Ouais, tu sais, j'aimerais bien les dérouiller avant, mais je n'ai plus de solvant. C'est trop pratique pour d'autres trucs, ça! Les gens peuvent bien utiliser des outils rouillés, surtout un pied-de-biche, mais bon, c'est toi la marchande, je vais pas t'apprendre comment enguirlander les passants!

Il remit ses choses dans son sac à contrecoeur (sauf les outils pour Lily, évidemment). Pendant ce temps, il dit sans grande joie:

-Bon, il ne me reste qu'à aller voir mes autres fournisseurs. J'imagine qu'ils voudront bien de ces objets, eux...

Il se releva, regarda Lily avec un air penaud. Puis se mit à rire.

-T'inquiète Lily, t'es bien trop sympathique pour que j'essaie de te remplacer! Et en plus tu fais les meilleurs prix de la ville, je peux pas négliger ça. Pour ce qui est de ta nouvelle employée *regard sans mépris à Ode*, j'essaierai d'en parler à quelques personnes, mais je ne garantis rien, tu sais, depuis quelques temps, les policiers contrôlent les "couples" étranges et certaines maisons de passe... Attention à tes fesses, et à celles d'Ode!

Il fit semblant de s'étirer pour voir le-dit postérieur d'Ode, mais ne le fit pas. C'était clairement une blague.
_________________
Selon la police, mangeur de bébés dragons.
Revenir en haut
Lily Valleyfield
Marchands

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2011
Messages: 27

MessagePosté le: Dim 25 Sep - 07:05 (2011)    Sujet du message: Rien de particulier

Lily rit de bon coeur aux pitreries de son ami.

-T'inquiète, ses fesses sont bien protégées tant qu'elle est sous ma croupe!

Elle ajouta, un plus sérieusement, cette fois:

-Et tant qu'elle fait pas de bêtise évidente, genre parler de moi si elle se fait prendre par un policier. T'as compris, Ode? Si tu te fais avoir, tu t'arranges toute seule. Tu me rapportes pas encore assez pour que je me mette en danger pour te ramener, vu? Bien sûr, ça peut changer si tu me surprends, mais on verra bien si ça arrive. Entre-temps, tu crèches où? Dans ton château-pas-château, dans la rue, ou dans une chambre que je te loue? Évidemment, ça va te coûter plus cher, ça, va falloir travailler plus, mais c'est toi qui choisis. Si t'es chanceuse, tu peux passer la nuit avec tes clients, mais certains vont te jeter dehors au milieu de la nuit ou essayer de te garder chez eux pendant plusieurs jours d'affilée. J'ai besoin de t'expliquer la nuance entre louer ton corps et devenir une esclave sexuelle personnelle? Non? Tant mieux, les oreilles de Maxim sont chastes, quand même!

Elle se remit à rire bien fortement de sa boutade.

-Au fond, Ode, c'est simple: tu t'enchaînes à moi et ma sécurité, ou tu t'enchaînes à un quidam dans la rue. Ou encore à un policier, mais là tu seras enchaînée directement, si c'est ce qu'ils font dans les prisons! J'en ai jamais visité encore, et je compte pas le faire de sitôt, vu?
_________________
Qu'est-ce que je peux faire pour vous aujourd'hui?
Revenir en haut
MSN
Maxim
~

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 53

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 01:35 (2012)    Sujet du message: Rien de particulier

Elle avait finit par rester les bras croisé, très proche de Frank, sans vraiment le talonné, ni l'encombrer dans son marchandisage, à rigoler à se que Lily lui racontait (elle savait bien trop que Lily ne perdait jamais grand chose), et comment elle malmenait Ode. La nouvelle fille de joie lui semblait m'a foi, assez prometteuse, stupide et surement, aurait bien des petites histoires et débandade à lui offrir pour alimenté plusieurs conversation futur, dans ces sorties nocturne.

Elle tira un peu sa pipe, l'air pensive un peu, à les regarder faire. Elle devrait tout de même essayer d'accommoder son amie et essayer de lui trouver quelque bon client. Vrai que le dernier lui avait donner beaucoup de fil à retordre, et que le policier qu'elle avait charmer avait plus éteindre le feu avant que tout le monde tombe dans une cellule, mais elle trouverait bien. Peut-être devrait tel sortir la poulette au bar directement, et essayer de passer le mot? La voir directement, sa devrait surement se vendre mieux... Elle cracha un peu de fumé en l'air, retirant la pipe pour parler

-J'avais oublier les escouades anti-couple, comme ils les appellent, c'est franchement rendu compliquer de revenir avec quelqu'un à son appartement, quand une dizaine de policier traîne devant presque tout les coins chaud... Mais je pense qu'ils se sont calmer depuis un moment... Faudra voir, sinon reste toujours les toilettes pour en passer des rapides, même si c'est pas si cher!

Elle regarda le derrière de Frank, pendant qu'il s'étirait, sans le cacher, mais pas du tout, un petit sourire en coin.

-Je peux peut-être lui trouver un lit à quelque part, mais, la, encore, va surement avoir un paquet de gens, dans plusieurs lit, ou au sol, autour, hum!

Elle remit la pipe dans sa bouche pour tirer un peu. Elle verra bien se que sa donnera et s’avança pour prendre les oeufs.

-Bon, faudra bien avancer un jour pour faire le gâteau, non! Je t'en apporterai un gros pour toi, Lily! Surtout que j'ai des bras pour faire du bon beurre, va falloir en profiter. On doit toujours prendre le thé, j'ai plus d'information croustillante à dire, plus, loin des oreilles in-chastes des autres, tu sais!

Elle eu un vilain sourire, comme si quelqu'un avait les oreilles chastes ici, sauf peut-être Ode?

-Frank, tu prend le reste jusqu'à la maison! Et toi... (elle pointa Ode) tu ferais mieux de l'écouter, la marchande! Elle connait le moyen de te garder en vie à bon coup, sauf si tu veux mon aide, mais encore la, va falloir la quêter!


((HJ: arf, j'ai essayer de répondre un peu à toute, mais je pense que j'ai fatiguer, alors bon, sa devrait faire la job, sauf si je dois rajouter des bouts...

Reminder pour les ingrédients, sinon je vais complètement les oublier encore: oeuf lait sucre pas de beurre (need bras de frank pour beurre) ))
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:13 (2018)    Sujet du message: Rien de particulier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> District Ouest -> La Place Centrale Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com